FAQ

Nous avons sélectionné ici les questions qui reviennent le plus souvent. Elles sont classées en deux grands groupes : Les questions des jeunes et les questions des adultes

Où peut-on demander de l’aide ?

Il y a plusieurs possibilités qui s’offrent à toi :

  • Tes parents :

    Même si tu es en conflit avec eux, tes parents restent des interlocuteurs privilégiés pour résoudre le problème auquel tu es confronté.

  • Ton réseau :

    Si demander de l’aide à tes parents te semble impossible (en tout cas à ce moment-là), tu peux faire appel à tes ami(e)s, des membres de ta famille ou toute autre personne de confiance pour t’aider ou te conseiller.

  • Une institution :

    Une autre possibilité qui s’offre à toi est de demander une aide à un service social qui se trouve dans ta région. Ces institutions sont composées de professionnels qui pourront te conseiller et/ou t’accompagner dans la résolution de ton problème. Il existe différents types d’institution tels que les AMO, CPMS, Maisons de jeunes, Centres de Planning Familial,... Dans notre rubrique Trouver de l’aide, tu trouveras différentes informations ainsi que l’institution la plus proche de chez toi.

Hébergez-vous des jeunes en fugue ?

SOS Jeunes - Quartier Libre est une AMO qui fonctionne 24h/24.
Un accueil de nuit est possible pour une durée maximum de 72h si aucune autre solution n’est possible. Cet accueil a pour objectif de donner un peu de temps en vue de désamorcer une situation complexe.

Comment réagissez-vous lorsqu’un jeune est en fugue ? Prévenez-vous la police, les parents ?

En tant qu’AMO, nous offrons un accueil, une écoute et des informations 24h/24. Nous offrons également aux jeunes un accompagnement social et éducatif pour les démarches nécessaires à la résolution de leurs difficultés dans les relations avec leur entourage.

Notre intervention vise au maintien et à l’amélioration des liens sociaux et familiaux existants. Dès lors, les contacts avec les parents sont très fréquents mais nous n’obligeons pas les jeunes à rentrer en contact avec ceux-ci s’ils ne le désirent pas.
Cependant, lorsqu’un jeune est hébergé au sein de notre AMO, nous disposons de 24h pour prévenir le responsable légal du jeune.

Les jeunes fuguent-ils seuls ou avec des amis ?

Les deux possibilités existent. Pour ce qui est des situations de fugue que nous rencontrons au sein de notre AMO, nous remarquons que dans la grande majorité des cas, le jeune fugue plutôt seul. Néanmoins, nous constatons régulièrement qu’il en a souvent parlé avec un(e) ami(e) avant et/ou pendant la fugue.

Quel est l’âge le plus touché par les fugues ?

Nous constatons que la phase de l’adolescence est souvent une période propice à la fugue. Dès lors, la majorité des jeunes qui viennent demander une aide au sein de notre AMO pour des problèmes de fugue sont généralement âgés de 15 à 18 ans avec un pic à 17 ans.

Y a-t-il plus de filles ou de garçons qui fuguent ?

En ce qui concerne la répartition filles/garçons, certaines études démontrent qu’il n’y a pas de différence significative entre les deux.
Les filles fuguent autant que les garçons et ce, généralement au même âge.
Toutefois, notre expérience récente à SOS Jeunes - Quartier Libre révèle que nous avons reçu plus de demandes de filles que de garçons pour des problématiques de fugue.